Pôle clinique

La clinique, du grec klinikos issu de  klinê (κλἰνη) qui signifie le lit, est la médecine exercée au chevet du malade.

Dernière et cruciale étape, synthèse de toutes les matières précédemment abordées. Son enseignement débute au cours de la 3ème année pour se terminer en cinquième année. Au terme de cet apprentissage l’étudiant sera capable d’analyser l’essentiel des phénomènes pathologiques et bien souvent d’y apporter une réponse thérapeutique efficace.

Dans un premier temps, les étudiants abordent cette matière en passant par une étude, la plus complète possible, de la sémiologie médicale. Puis des professeurs, experts dans leur domaine, viendront donner un sens aux phénomènes pathologiques. Quel tissu est touché, quelle structure, quelles sont ses relations systémiques avec son environnement ? Y a-t-il un empêchement à l’expression de sa fonction, provoquant sa dysfonction ? Ou bien trouvera-t-on une information, qu’elle soit neurologique, hormonale, ou autre, qui modifie le fonctionnement de la structure défaillante ? Ou encore, cette structure a-t-elle les moyens nutritifs d’assurer sa fonction ? Cette application de la systémique à la biologie humaine permet d’éclaircir la vision de la pathologie et d'en déterminer précisément les causes.

Classe 19
examens radios

Ainsi l’étudiant pourra définir précisément les possibilités, et par là-même, les limites de sa future pratique en cabinet.

Loin d’une approche holistique simpliste (tout n’est pas dans tout) cette passionnante plongée dans l’univers de la physiopathologie s’accompagnera d’une redécouverte du fonctionnement global de l’organisme et de ses interactions avec son environnement, le monde qui nous entoure.