Ce week-end s’est tenue la 1ère édition du marathon international de Deauville. Solène Sil(+Alexandre), Victor Jaussaud, Robin Brazeau , Guillaume Olivier, Honoré Piriou et moi nous sommes baptisés sur semi-marathon, tandis que Kévin Thubert se lançait sur son premier marathon.

On vous raconte !

C’est samedi après-midi que nous sommes arrivés en Normandie, les jambes encore légères. Après avoir récupéré dossards et packs coureurs, nous avons été nous dégourdir les pattes le long de la plage. Les 30 dernières minutes de footing avant le grand jour.

Le soir pasta party ! On fait le plein tout en subissant l’humour ravageur de l’incroyable trio Kévin, Guillaume, Honoré.

Dimanche 7h30, on rigole un peu moins. Petit dej, et c’est déjà l’heure pour Kévin de rejoindre son SAS. Nous n’avons malheureusement pas réussi à le voir avant son départ.

Après avoir retrouvé Victor, trouvé la meilleure barrière derrière laquelle mictionner avant la course et trotté un petit quart d’heure, le speaker entame le décompte. 5, 4, 3, 2, 1… une dernière tape sur l’épaule et on s’élance pour 21,097Km.

Désormais semi-marathoniens, nous nous retrouvons à l’arrivée, parés de splendides couvertures de survie. Et en titubant le long de la plage telle une bande de canards boiteux, nous avons pu encourager Kévin pour ses derniers mètres.

Après un petit resto bien mérité (et une douche olfactivement salvatrice), il est l’heure de rentrer.

Merci à tous pour votre participation, votre bonne humeur et vos encouragements. J’espère bientôt vous retrouver sur la ligne de départ (ou pour notre crêpes party manquée).

Sportivement vôtre