Histoire de l'Etiopathie

Christian Trédaniel (1934 – 2011)

C'est grâce au Dr André de Sambucy qui le soigna d'une sciatique paralysante que Christian Trédaniel découvrit l'efficacité de la thérapie manuelle.

Il suivit l’enseignement des techniques thérapeutiques manuelles dispensé par De Sambucy et mit ses connaissances aux services des patients dans le service du Dr Coirault à l’Hôpital du Val-de-Grâce à Paris.

Mais si le geste était précis et permettait de soulager certains patients, l'explication de son efficacité thérapeutique était absente.

Christian Trédaniel, doté d'un esprit cartésien, se mit en quête de comprendre les mécanismes qui présidaient à la réussite des traitements manuels.

Il partit se former aux Etats-Unis auprès de chiropracteurs mais ne trouva pas les réponses attendues.

De retour en France, Christian Trédaniel rassembla autour de lui un ensemble de praticiens portés par le même désir : comprendre ce qui fait que ça fonctionne. Les manipulations vertébrales permettent de soulager, mais quel en est le principe actif ? Comment transformer ce savoir en véritable thérapeutique manuelle?

Infatigable chercheur et enseignant, il ne cessa de faire progresser son raisonnement et d’affiner le geste thérapeutique.

En mêlant le déterminisme mécanique de Descartes à la jeune cybernétique de Ludwig Von Bertalanffy, Christian Trédaniel posa les bases d'une méthode d'analyse et de compréhension du fonctionnement et du dysfonctionnement des systèmes vivants.

Il comprit que la clé du raisonnement était la relation de dépendance entre la cause et le symptôme.

Christian Trédaniel crée le terme Étiopathie en 1963 à partir des racines grecques aïtia cause et pathos, ce qui affecte le corps.

Christian Trédaniel Fondateur
Statue Asclépios

Quelques dates

Début de l’enseignement de l’étiopathie : Paris 1964, Genève : 1968
Création de l’Institut International d’Étiopathie (IIE) : 1971
Création de l’Institut Français d’Étiopathie (IFE) : 1978
Première version des Principes Fondamentaux : 1979
Création du Registre National des Étiopathes (RNE) : 1986